Gary Gygax est mort

Gary Gygax, le très connu fondateur de TSR et auteur de D&D et AD&D vient de s’éteindre à 70 ans.

C’était un des « pères » du JdR.

On dirait que la génération des pionniers du JdR est entrain de s’éteindre. Leur Oeuvre leur survivra-t-elle ?


Ihryll.

Lien Permanent pour cet article : http://www.rdejeux.net/blog/2008/03/05/gary-gygax-est-mort

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. 🙁

  2. Je trouve l’analogie entre le monde du JdR et le monde du Libre intéressante.

    Je recopie ici la brève de LinuxFr.Org :

    Quel rapport avec le libre ? Gary Gygax est indirectement à l’origine de nombreux jeux de rôle libres (Crossfire, Battle for Wesnoth, OpenRPG, egoboo, Arkhart rpg), de milliers de MUD, des milliers de donjons à explorer, de portes à ouvrir, de monstres à tuer et de trésors à trouver…

    Gary Gygax, co-auteur de de la série des jeux Donjons & Dragons (D&D), nous a quitté.

    Pour beaucoup d’entre nous, son oeuvre n’est pas qu’un jeu. Jouer à Donjons & Dragons devient rapidement une activité qui en implique d’autres. Se documenter sur des quantité incroyable de choses en rapport avec le jeu : étudier des mythologies et des cultures, apprendre des techniques, créer des univers, raconter des histoires, programmer des systèmes de jeux ou de création de donjons, mettre au point LA feuille de « perso » ultime, inventer de nouvelles classes de personnages, apprendre l’anglais (les premiers manuels du jeu Advanced Dungeons & Dragons n’étaient pas traduits), peindre des figurines, fabriquer des décors, confectionner des costumes et des armes pour participer à des « grandeur nature », etc.

    Gary Gygax transforme l’utilisateur en hacker. Un joueur entre dans son univers comme un utilisateur entre dans celui de la communauté libriste. Au début on se laisse entraîner dans l’histoire du « Dungeon Master ». Puis on étudie, on échange des informations et idées… on devient « Dungeon Master ».

    « Les dès ne servent qu’à faire du bruit derrière le paravent du maître » GG.

  3. Mince alors, un linuxien qui à la même citation favorite que moi, il va falloir que je me reprenne en main.

    Face à la tristesse les seuls remédes la vie et la créativité : Jouer Jouer Jouer et Jouer encore, prendre exemple sur un homme qui à 69 ans prenait encore le temps de rêver à la gencon.

    Je serais partant pour organiser une journée JdR anniversaire de sa mort le premier WE de mars. Ca tomberais le dernier WE de vacance pour 2 des trois zones. Et qui sait, en fixant une date annuelle ca permettrait peut être aux joueurs « en sommeil » technique ou géographique de s’organiser. Des gens pret à suivre ???

  4. Cette idée mériterait qu’on la fasse vivre.

    +1

    Ihryll.

  5. Pourquoi pas, en effet…
    +1

    Nolendil

Laisser un commentaire