Magazine en l’été, parties en hiver

Voila ma contribution magazine de l’été. Si Nolendil à préféré se saisir d’un dragon rouge plus modestement j’en suis resté à une boite noire…

Black box puisqu’il s’agit de lui, après des mois (voir année) de problèmes publie son numéro 3 et je me suis jeté dessus.

Alors qu’en penser ?

Comme le montre mon commentaire précédent je pense que tout ce qui fait sortir les jdr du warp des dernières années est une bonne chose, mais si l’on considère que le seul effet positif de cette crise est d’avoir contribué au trie entre l’indispensable et le superflue (au prix de la disparition de quelques grands anciens malheureusement) il est important que la qualité soit au rendez-vous. Comme c’est aussi l’avis de l’édito de Black box, pas question de leur faire de cadeau !

Même si le mag est tourné vers les productions de la maison d’édition Black Book, il parle de l’ensemble des parutions, ce qui est une bonne chose. Bien sur on tombe plus facilement sur un scénario de shadowrun que sur un de Cyberpunk … Ce qui fait le plus magazine de promotion c’est la structure : 50 % d’infos parution, décryptage de nouveauté, mais aussi d’inspi musique/ film / bouquin. Pour quelques reportages / aide de jeux et 40 % univers / scénarios. Ça fait un peu beaucoup catalogue de la redoute mais pour l’instant je suis contant d’avoir des nouvelles de mon hobby qui parle d’autres choses que de faillite ! La preuve ça m’a redonné envie d’acheter (où d’offrir …) . En plus je préfère ça que des aides de jeux bla bla du genre pourquoi les blondes ne font pas de JdR.

Les points figurines / informatiques sont aussi bien fait au final ça me met la banane.

Pour les aides de jeux, une école de guerre pour faire un stage gros bill à des personnages DD3.5 avec une intrigue pas désagréable, et un univers support de campagne medfant classique mais bien foutu, qui laisse beaucoup de possibilité aux PJs (je prend ça s’intègre bien partout !!), un article pour débutant sur la façon de faire du role play durant les combats ( si tu es gentil avec le nain il te ferra moins la gueule après… pas forcément nécessaire mais court) et une chronique sur la différence entre JdR à jouer et JdR à lire, pas inintéressante. Pour finir une interview sympas d’Alexandre Astier (l’es partout celui là, TDC, Black box) qui confirme (le clin d’œil scaven à la fin d’un épisode n’était donc pas un hasard…) qu’il est bien un MJ caractériel à Warhammer…

Au final 5 scénarios : DD3.5 dans leur univers (classique mais très sympas), Midnight (cool), Nightrowler (le plus faible), Shadowrun 4 (moyen), warhammer (bien fait). La particularité vient du format des scénarios en question qui est bien pensé d’après moi pour le public visé : complet et simple à assimiler/monter (pas de travail pour le MJ) , court (une soirée de 6/7 heures suffit je pense pour la plupart), chacun à une bonne cohérence individuelle, mais presque tous sont à suivre et constituerons une campagne à fil rouge qui se poursuivra dans les prochain numéro.

Pour conclure je dirais que je suis contant de l’emploie de mes 6€90, même si le tout est perfectible (pas mal d’erreur de typo, même un bout de shadow en plein milieu du Midnight et surtout pas réellement de dessinateur pour donner une âme au tout) ça me donne envie de jouer. D’ailleurs pour reprendre la classification de la chronique ludique de Damien Coltice, pour moi c’est ça Black Box pas un mag à lire avec de belles campagnes qui font rêver (mais pour lesquelles il faut mobiliser ces joueurs 15 heures par semaines après avoir potassé le tout un an) mais un magazine à jouer, sans se prendre la tête mais sans s’ennuyer non plus ! Et après tout c’est ça qui me fait envie en ce moment. Donc achetez-le, allez, je vais même faire mieux, s’ils sortent un numéro de plus en octobre je m’abonne !

Lien Permanent pour cet article : http://www.rdejeux.net/blog/2008/09/08/magazine-en-lete-parties-en-hiver

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.